Arnold Schwarzenegger, un parcours musclé !

Connu comme le « Chêne autrichien » pendant ses années de bodybuilding, appelé « Schwarzy » tout au long de sa carrière d’acteur et plus récemment surnommé «Le Governator » en tant que gouverneur de l’Etat de Californie, Arnold Alois Schwarzenegger est né le 30 juillet 1947 en Autriche dans le petit village de Thal. Très ambitieux, il n’a très vite qu’un seul objectif : devenir une célébrité !

C’est par le culturisme qu’il met son projet en action. Il s’entraine rigoureusement et cela paie rapidement : en 1967, à l’âge de 20 ans, il gagne son premier titre de Mister Univers, le Saint Graal des beaux muscles bien huilés … Très doué dans cette discipline,  il obtiendra au total cinq titres de Mister Univers et sept titres de Monsieur Olympia. Canon, le gars :

Le bodybuilding va lui ouvrir les portes du cinéma, et plus particulièrement d’Hollywood. Les studios sont à la recherche de testoterone bien virile pour des superproductions musclées. Sentant le filon, Schwarzenegger débarque aux Etats-Unis en 1968 et obtient l’année suivante son premier rôle au cinéma dans un péplum parodique : Hercule à New York.  Le film ne connaitra malheureusement pas un franc succès au box office. L’acteur bodybuildé persévère néanmoins et tient divers petits rôles tout en entretenant sa notoriété grâce aux compétitions de culturisme. En homme d’affaire avisé, il place judicieusement ses gains divers dans l’immobilier.

Le début de la gloire arrivera grace au film  de John Milius, Conan le Barbare, sorti en 1982. Nous vous offrons ici un petit résumé du synospis qui nous fait encore rêver : « Encore enfant, Conan assiste impuissant au massacre de ses parents par le cruel Thulsa Doom, et est réduit en esclavage. Enchaîné à la roue de douleur, il y acquiert une musculature peu commune qui lui permet, adulte, de gagner sa liberté comme lutteur. Désireux d’assouvir sa soif de vengeance, il part accompagné de deux voleurs, Subotai et Valeria, à la recherche de Thulsa Doom… ». Attention, ca va cogner !

Mais la véritable consécration a lieu en 1984 avec son rôle dans le cultissime film de James Cameron : Terminator. On vous épargne le synopsis que vous connaissez surement déjà !

Le succès est énorme, et là on est sûr : He’ll be back !  Dès lors, il enchaîne les rôles physiques avec notamment Commando en 1985, Predator en 1987, Total Recall en 1990, Terminator 2 en 1991 ou encore True lies en 1994. Il est alors l’un des rares acteurs à être payé vingt millions de dollars par film $$$ . C’est pendant cette époque faste qu’il épouse Maria Shriver, journaliste et fille d’Eunice Kennedy, la sœur de John Fitzgerald Kennedy.  Ils auront ensemble quatre enfants.

A la fin des années 90, il se lance dans la politique. En 2003 il est élu gouverneur de Californie, l’état le plus riche des Etats-Unis. Il est réélu à ce poste pour un deuxième et dernier mandat en 2006.

En 2011, à la fin de sa charge de gouverneur, il annonce son retour au cinéma … et son divorce suite à une aventure extra-conjugale (pas bien…). Le retour devant les caméras s’avère cependant un peu plus difficle qu’avant, le succès n’étant pas toujours au rendez-vous.

Schwarzy, on attend donc ton prochain film culte !!! Vu ton parcours incroyable, peut-être qu’une autobiographie ferait l’affaire !?