Attention à la pénurie de Rosé cet été …

Chers historiens, c’est une nouvelle terrible que nous relayons aujourd’hui ! Le Monde va peut être connaître une pénurie de rosé cet été. Mais comment est-ce possible ? Et bien sachez qu’en 2017 le rosé a connu une petite récolte, alors que la demande ne cesse d’augmenter. Ainsi, cet été l’offre pourrait être inférieure à la demande ! C’est ce que révèle le magazine « Les Echos ».

Le rosé représente une production dans le monde de 24 millions d’hectolitres – soit 10,6 % des volumes des « vins tranquilles (c’est à dire les vins sans bulles) – qui ne vont probablement pas suffir à contenter les consommateurs : au total, l’ensemble de la consommation a augmenté de 31% en quinze ans selon l’AOC, et le nombre de pays importateurs a crû de 16% !

Dans ce jeu de production la France est le premier producteur mondial de rosé, avec un tiers des volumes. C’est aussi le premier exportateur, avec 32 % des rosés exportés. Mais la France est aussi le premier consommateur : chaque Français en consomme en moyenne une vingtaine de bouteilles par an ! Bravo les gars …

Mais malheureusement, la France commence aussi à manquer de vins, spécifiquement sur le millésime 2017 dont les volumes sont en recul, dans un contexte général de récolte historiquement faible (6,4 millions d’hectolitres en France).

Alors, pour sauver les parties de pétanque de cet été : faites vos réserves ! Le Rosé sera peut-être bientôt plus cher que le Champagne !? Bon, à consommer avec modération quand même.