Une journée de roi !

Histoirien.ne,

Nous vous proposons de vivre comme un roi ! Plus précisemment comme Louis XIV, et on peut dire que le planning de la journée est serré … Mettez votre vie privée de côté et affichez votre plus beau sourire, c’est parti !

8 heures :
Ouf, les journées ne démarrent pas trop tôt ! C’est le premier valet de chambre qui réveille le roi en disant : « Sire, voilà l’heure ! ». Par contre on ne sait pas qui réveille le premier valet de chambre … Les autres valets entrent ensuite et allument le feu, ils ouvrent les volets.

Puis, le premier médecin vient examiner le roi. Si tout va bien, et après quelques prières, le roi se lève, chausse ses mules, passe sa robe de chambre et s’installe dans son fauteuil. On imagine aussi qu’il passe aux toilettes à un moment ou un autre. Les premières entrées commencent : ce sont les membres de la famille royale et les grands officiers qui ont une charge auprès du roi (médecins ordinaires, secrétaires du cabinet, intendant, contrôleur de l’argenterie, les gentilshommes du brevet d’affaire etc.…)

Le barbier et le valet des perruques entrent ensuite: le roi en choisit sa perruque préférée pour la journée. Mais pour l’instant il met une perruque courte. C’est plus chic le matin. Enfin, les secondes entrées : il s’agit des gens de qualité qui souhaitent voir le roi. Ils sont annoncés par l’huissier.

A 9 heures :
Le roi réclame son déjeuner. Puis il termine sa toilette, quitte ses vêtements de nuit et s’habille. C’est le dauphin (son successeur) qui lui tend sa chemise. Après une dernière prière, le roi ajuste sa perruque de jour. Il passe ensuite un court instant dans son cabinet pour donner ses ordres pour la journée.

A 10 heures :
Le roi assiste à la messe tous les jours. Elle est obligatoire pour tous les gens qui sont à son service. Ensuite, le Conseil se tient chaque jour. Le plus important est le conseil d’État qui a lieu deux fois par semaine.

A 13 heures :
Le roi revient dans sa chambre pour le dîner. Le roi dîne toujours seul, « au petit couvert », en présence des courtisans et gentilshommes admis à cette cérémonie.

Et le roi à faim, très faim. Au menu :
– Plusieurs assiettes de soupe.
– Du gibier accompagné de salade.
– Deux tranches de jambon
– Un morceau de mouton au jus et à l’ail.
– Une grande assiette de pâtisserie.
– Des fruits.
– Plusieurs oeufs durs.

Il apprécie également les nombreux légumes qui sont cultivés dans son potager, et en particulier les petits-pois. Par ailleurs, de nombreux légumes nouveaux apparaissent à sa table
– Le chou-fleur, la scorsonère, l’artichaut et le cardon qui viennent d’Italie.
– Le concombre, l’épinard, l’oseille, l’aubergine et le haricot.
– La tomate est utilisée à l’époque en ornement.

Le roi boit du vin toujours coupé d’eau : on lui présente les carafes et il se sert lui-même.

L’après-midi :
Le roi passe quelques instants dans son cabinet pour s’entretenir avec un particulier.
Il lui arrive aussi de se délasser seul avec ses chiens. Puis il réclame sa garde-robe pour mettre des vêtements pour la chasse ou la promenade. Le roi chasse à courre ou à tir au moins trois fois par semaine. Les autres jours c’est la promenade avec les dames.

La fin de la journée :
Après la chasse, le roi se change pour la troisième fois : il va revêtir ses plus beaux habits. Il passe quelques instants dans son cabinet, parfois pour un conseil extraordinaire.

Deux fois par semaine il se rend à la chapelle pour le salut. Et trois fois par semaine il y a « appartement » : c’est-à-dire divertissements dans les grands appartements du roi. Le roi, sympa, offre alors de nombreuses pâtisseries et rafraîchissements à ses invités. Et bien évidemment, la soirée se termine par une grosse fiesta, c’est le bal.

A 10 heures du soir :
Le roi dîne en public « au grand couvert ». Ce repas a lieu dans la première antichambre. Seuls, les membres de la famille royale les plus proches y participent.

A 11 heures du soir :
Enfin, le roi revient dans sa chambre. C’est le moment du coucher,  cérémonie inverse de celle du lever. Seuls, y assistent les courtisans qui ont assisté au lever le matin. Et on imagine qu’après une journée bien remplie le roi s’endort comme un bébé !

Bonne journée les histoirien.ne.s !